L’Actualité en temps réel

jeudi 24 mars 2016

Dévaluation du dinar : ce que Laksaci n’a pas dit aux députés



Mohamed Laksaci était ce mercredi matin à l’Assemblée nationale. Le gouverneur de la Banque d’Algérie a répondu aux interrogations des députés sur plusieurs questions. L’une des plus  importantes concerne la valeur du dinar. Sans mentir, M. Laksaci n’a pas dit toute la vérité.

Une période de référence bien choisie

En effet, selon le gouverneur de la Banque d’Algérie, le cours du dinar a baissé de 19,6% face au dollar durant la période allant de septembre 2014 à septembre 2015 et de 2,2% devant l’euro durant la même période. Ce qui n’est pas faux.
Mais ces chiffres sont trompeurs car la période choisie (septembre 2014-septembre 2015) n’est pas anodine. Elle correspond à une période de forte appréciation du dollar par rapport à l’euro (+13%). Or, la Banque d’Algérie avait auparavant fortement déprécié le dinar par rapport à l’euro avant de faire de même par rapport au dollar, sans vraiment répercuter la baisse de la monnaie européenne sur le dinar. Ce qui donne la baisse très faible (-2,2%) annoncée par le Gouverneur.

Une baisse de 52% en cinq ans

En réalité, pour bien comprendre l’ampleur de la dépréciation du dinar, il faut prendre une période plus étalée. TSA a effectué la comparaison sur cinq ans. Du 23 mars 2011 au 23 mars 2016, c’est-à-dire aujourd’hui, le dollar est passé de 72,06 dinars à 110,04 dans les cotations interbancaires officielles, soit une dégringolade de 52%.
Durant la même période, l’euro est passé de 102,01 dinars à 123,09, soit une baisse de 17,12%.
La baisse devrait se poursuive dans les prochaines semaines, au regard des indicateurs et des perspectives économiques du pays.
TSA