APS - ALGÉRIE

vendredi 15 avril 2016

SELECTION DE LA SEMAINE

***** RÉFLEXION : 02-Les peuples que le bendir rassemble et que le gourdin disperse
Par Nour-Eddine Boukrouh

Pourquoi les musulmans, si sensibles à l’idée de «salaf», qui a donné salafisme (imitation des anciens), ont-ils suivi l’exemple de Moawiya plutôt que celui d’Abou Bakr ?

La réponse apportée par le bédouin pour compléter le principe posé par Abou Bakr n’est-elle pas l’égale du Deuxième amendement légitimant le recours aux armes pour combattre un pouvoir devenu illégitime ?   


VERSION PDF









****ANALYSE D'ELKADI IHSANE : Panama, banques publiques : pourquoi l’emprunt national est déjà menacé d’échouer ? 

L’emprunt national est en difficulté avant même d’avoir été lancé..

C’est un peu la prouesse qu’a réussie le gouvernement Sellal en ce début de mois d’avril annoncé décisif. L’exécutif doit à la fois présenter son nouveau modèle économique des prochaines années et lancer la première levée de fonds jamais réalisée depuis l’indépendance.

***Histoire de l'Algérie / I- Préhistoire (- 1,8 Ma à - 7 500 ans)  

L'histoire et la géographie de l'Algérie sont intimement liées. Ainsi, bien que la civilisation
humaine au Maghreb remonte à des millénaires, ce n'est qu'à partir de l'Antiquité que cet
espace commence à prendre sa forme actuelle en se scindant en trois régions-peuples :
Maghreb oriental, Maghreb central et Maghreb occidental. La région-peuple du Maghreb
central évoluera au fil des siècles en l'État nation algérien moderne. Cet article traite donc
de l'histoire de l'Algérie, et non pas seulement de l'histoire de la République algérienne
moderne.


**NOUREDDINE BOUKROUH- LE GENIE DES PEUPLES 
Le "génie des peuples"(abqariyat ech-chouoûb) est une expression qu’a particulièrement
chérie le discours public algérien des vingt dernières années. Mais il n’en a pas toujours fait
un usage raisonné. Affirmer la fierté et la grandeur de son peuple est peut-être une bonne
chose, l’intention est certainement louable, mais c’est aussi une bonne chose que les mots
aient un sens, un contenu, une vie même, et qu’ils tiennent à être protégés de l’abus, du nonsens, de l’emploi inconsidéré qui peuvent leur être fatals.

VERSION PDF

 

 

 

 

Mohamed Larbi Ben M'hidi : Souvenirs en rafales  

Dans une jolie demeure sise sur les hauteurs du quartier de Bouzaréah, nous attend Drifa Ben M’hidi, épouse Hassani. Sous le regard de son fils Ikbal et des nombreux portraits de famille qui l’entoure, elle se livre, dans un arabe châtié, laissant défiler en rafale ses souvenirs, souvent douloureux, mais toujours plein d’admiration, lorsqu’elle évoque Didouche Mourad, Abdelkrim son défunt compagnon, son frère Tahar l’intellectuel par excellence ou encore Larbi respecté pour son courage par ceux là mêmes qui, atrocement, le torturaient.

VERSION PDF