L’Actualité en temps réel

vendredi 22 septembre 2017

La politique en quête de modération

Par Ammar Belhimer
ammarbelhimer@hotmail.fr

Quoique laborieuse et exclusivement centrée sur le monde anglo-saxon, l’étude vaut la peine d’être lue dans un pays, le nôtre, abîmé par l’abus, l’excès, l’extrémisme, l’exclusion, la suffisance, la mégalomanie et toute la panoplie des attributs de la tyrannie politique, économique et sociale.
La modération est-elle la meilleure voie pour éviter la tyrannie en politique ? C’est la question que se pose Daniel Schlozman, professeur de sciences politiques à l’université Johns Hopkins, dans le quotidien The Nation(*).
Il se réfère à David S. Brown, auteur d'une biographie de Richard Hofstadter(**), pour attribuer à ce dernier une définition particulière de la tradition de la modération, associée à la notion de «centre vital»: elle ne se limite pas seulement à des arbitrages entre la droite et la gauche, mais consiste surtout à élever la politique au-dessus des intérêts d'une seule faction ou groupe, à la recherche de l'intérêt national.

jeudi 21 septembre 2017

Forces en présence et agent central de changement (III)



Ces mêmes intellectuels écrivent articles et essais, jusqu’à la nausée, en évoquant essentiellement la personnalité d’un président, les orientations du commandement de l’armée, des "clans", du "tribalisme", du "régionalisme", sans quasi jamais parler de classes sociales, de lutte de classes, donc des efforts des classes dominées de s’affranchir de leur condition subalterne. Notons que cette attitude élitaire n’est pas spécifique à l’Algérie ; elle est mondiale.

mercredi 20 septembre 2017

Forces en présence et agent central de changement (II)



Le limogeage de Tebboune est symptomatique de la puissance de la bourgeoisie compradore.

2. Classes dominées - exploitées - aliénées
Elles se distinguent en deux catégories.
La classe moyenne. Auparavant, on la désignait par le terme petite-bourgeoisie. Elle comprend trois niveaux : supérieur, moyen, inférieur. Ils sont déterminés par la grandeur du gain financier obtenu et l’importance du poste hiérarchique assumé dans la gestion sociale.
Pour avoir une idée concrète, citons de brefs exemples. Font partie du niveau supérieur les "cadres" de la nation, dirigeants des appareils institutionnels administratifs, idéologiques et répressifs. Au niveau moyen, se situent les activités nécessitant une instruction de type universitaire doctoral, tels chirurgiens, experts économiques ou dans d’autres secteurs sociaux, certains écrivains, artistes et journalistes, formant l’"élite" plus ou moins officielle. Au niveau inférieur se trouvent les enseignants d’école primaire et secondaire, les employés administratifs, les techniciens spécialisés, etc.

mardi 19 septembre 2017

Forces en présence et agent central de changement (I)



Tout le monde connaît l’anecdote : l’autorité ecclésiale catholique romaine ordonna au savant Galilée d’adjurer sa découverte scientifique : à l’opposé de l’affirmation des Écritures Saintes, ce n’est pas la Terre qui est au centre de l’univers, mais le soleil, et c’est notre planète qui tourne autour de lui. Pour ne pas finir rôti vivant sur un bûcher, le savant se rétracta, tout en concluant, paraît-il :"Eppure si muove !" (Et pourtant elle tourne !) De la même manière, certains concepts sociaux dérangent les dominateurs et leurs "élites" idéologiques.

mercredi 23 août 2017

L’Islam n’est pas coupable

Par Ammar Belhimer

ammarbelhimer@hotmail.fr

Le facteur économique comme motivation première reprend sa place dans la littérature relative au terrorisme international.
«Enhancing the Understanding of the Foreign Terrorist Fighters Phenomenon in Syria» («Améliorer la compréhension du phénomène des combattants terroristes étrangers en Syrie»), de juillet 2017, est un rapport de l’Office des Nations-Unies contre le terrorisme, qui fixe de façon approfondie ce qui a poussé des dizaines de milliers de «fous» de toutes nationalités à affluer vers la Syrie pour servir l’Etat islamique dans la perspective d’un hypothétique retour du califat – événement associé à l’âge d’or de l’Islam(*).
Mercenariat et appât du gain, d’une part, ignorance (une compréhension très sommaire ou approximative de l’Islam) et exotisme, d’autre part, ont longtemps aidé à répondre aux besoins des officines occidentales et monarchiques en chair à canon dans leurs guerres successives. L’hypothèse est confortée par ce que le rapport associe à une énigme : les criminels de retour de Syrie ils nient toute intention de «devenir des terroristes» et toute volonté de «commettre des actes de terrorisme en Europe à leur retour».

lundi 21 août 2017

Déclin de l’occidentalo-centrisme : chaos global ou avènement de nouvelles civilisations ?

Par le Pr émérite Chems Eddine ChitourEcole polytechnique d’Alger

«Le but de la civilisation, c’est la culture et le luxe. Une fois ce but atteint, la civilisation se gâte et décline, suivant en cela l’exemple des êtres vivants.»
(Ibn Khaldoun)

Mon attention a été attirée par le dernier ouvrage de Régis Debray sur l’américanisation de l’Europe. J’ai voulu savoir pourquoi le déclin des civilisations, seules garantes de la pérennité de l’humanité. En préambule, la Nasa nous informe que le risque de la disparation de la civilisation terrestre au sens large est avérée au vu de la boulimie multiforme actuelle qui épuise la Terre, sans compter naturellement l’exacerbation des conflits dont le plus prenant est le feuilleton de cet effet avec les docteurs Folamour-Trump et Kim Jong-un.
Mais qu’est ce que la civilisation ? Une civilisation est l'ensemble des caractéristiques spécifiques à une société, une région, un peuple, une nation, dans tous les domaines : sociaux, religieux, moraux, politiques, artistiques, intellectuels, scientifiques, techniques... Les composantes de la civilisation sont transmises de génération en génération par l'éducation. Dans cette approche de l'histoire de l'humanité, il n'est pas porté de jugements de valeur : civilisations sumérienne, égyptienne, babylonienne, maya, khmer, grecque, romaine, viking, arabe, occidentale...