APS - ALGÉRIE

samedi 2 juillet 2016

Pour l’Association Sirius Mercredi 6 juillet, premier jour de l’Aïd



Le premier jour de l’Aïd devrait être célébré le mercredi 6 juillet, par conséquent, le peuple algérien est appelé à compléter le mois de Ramadhan à 30 jours, a estimé jeudi l’association Sirius d’astronomie dans un communiqué.

«Astronomiquement parlant, l’observation du croissant lunaire en Algérie le lundi 4 juin étant rigoureusement impossible vu que la lune se couchera ce jour-là avant le soleil, le mois de Ramadhan devrait compter 30 jours, et ce tant dans le cas d’une observation locale que généralisée au monde arabe, donc sur la base d’une observation visuelle (et même instrumentale) du croissant, l’Aïd devrait donc être célébré le mercredi 6 juillet», précise le communiqué. Elle a expliqué que la lune «sera strictement invisible d’Algérie, du monde arabe et de toutes les régions à l’ouest jusqu’en Amérique du Sud où le croissant sera marginalement visible au télescope dans une petite portion du continent». «Si on exige la visibilité du croissant à l’œil nu comme c’est la position officielle en Algérie, ou même au télescope comme dans les pays du Golfe et d’autres pays musulmans, le fait que le croissant ne sera pas visible ni à l’œil nu ni au télescope de tous les pays arabes dont l’Algérie (il se couche 6 mn avant le soleil à Alger et se trouvera alors à 1° en dessous de l’horizon) impliquerait que nous complétions le mois de Ramadan à 30 jours et l’Aïd devrait être célébré le mercredi 6 juillet», a ajouté l’association Sirius qui souligne, également, que «seul le comité des croissants lunaires du ministère des Affaires religieuses est habilités à se prononcer sur la date effective de l’Aïd».
Une conjonction lunaire tardive du mois de Chaoual aura en effet lieu le lundi 4 juillet à 12h01 d'Algérie, soit en fin de matinée du 29 de Ramadhan.
En fait, la situation «est encore plus compliquée que cela car comme l'a démontré l'expérience des années précédentes, il y a une possibilité non négligeable que le croissant invisible des pays arabes sera tout de même “vu”, en particulier d'Arabie Saoudite et l'Algérie pourrait s'arranger pour ne pas vouloir sortir du “consensus” arabe. Aussi le mardi 5 juillet a une chance d'être proclamé le premier jour de l'Aïd, pour de mauvaises raisons», selon l’association.
Y. D. In LSA