L’Actualité en temps réel

mardi 12 avril 2016

Histoire de l'Algérie / I- Préhistoire (- 1,8 Ma à - 7 500 ans)

L'histoire et la géographie de l'Algérie sont intimement liées. Ainsi, bien que la civilisation
humaine au Maghreb remonte à des millénaires, ce n'est qu'à partir de l'Antiquité que cet
espace commence à prendre sa forme actuelle en se scindant en trois régions-peuples :
Maghreb oriental, Maghreb central et Maghreb occidental. La région-peuple du Maghreb
central évoluera au fil des siècles en l'État nation algérien moderne. Cet article traite donc
de l'histoire de l'Algérie, et non pas seulement de l'histoire de la République algérienne
moderne.



Préhistoire (- 1,8 Ma à - 7 500 ans)
Bien que l'histoire elle-même soit un agrégat de périodes, celle-ci est elle aussi précédée d'une protohistoire et d'une préhistoire. Afin de présenter l'évolution d'un passé qui débouche sur l'histoire, cette partie de l'article retrace brièvement la fin de la préhistoire de l'Algérie.
Les premières traces de peuplement d'hominidés en Algérie remonteraient à environ deux millions d'années av. J.-C.

Site d'Aïn El Ahnech (- 1,8 M)
Le site d' Aïn El Ahnech, dans la wilaya de Sétif est considéré comme le plus ancien
gisement archéologique d'Afrique du Nord.
L'âge des vestiges est évalué par archéomagnétisme à 1,8 million d'années, coïncidant avec
la période présumée de l'apparition de l'Homo habilis.

Site de Tighennif (- 800 000 à - 400 000 )
Le site acheuléen de Tighennif (anciennement Ternifine), dans la wilaya de Mascara, a livré
des vestiges dont l'âge est évalué entre 800000 et 400000 av. J.-C. Parmi ces vestiges,
composés essentiellement d'ossements animaux et d'objets de pierre taillée, les
archéologues ont découvert les ossements d'Hominidé qui ont conduit à la définition de
l'Atlanthrope, aujourd'hui considéré comme un Homo erectus.
L'Atlanthrope avait un cerveau plus petit que celui de l'homme moderne et une mâchoire
plus puissante, et il était un contemporain d'autres variantes de l'Homo erectus telles que
le Pithécanthrope de l'île de Java. L'Atlanthrope vivait de la cueillette et de la chasse et se
déplaçait fréquemment dans sa quête de nourriture. Il a occupé le Maghreb central durant
plusieurs millénaires et fabriquait des bifaces et des hachereaux ainsi que plusieurs autres
outils.
Il disparaît vers 250000 av. J.-C. En effet, c'est vers cette période, que l’Homo erectus
disparaît après près de 2 millions d'années d'existence (probablement en évoluant vers
Homo heidelbergensis en Europe). Le peuplement de l'Algérie se compose alors
exclusivement d'Homo sapiens, originaires de la corne de l'Afrique, qui occupent le
Maghreb central pendant 150 siècles, de 250000 à 50000 av. J.-C., soit jusqu'à la fin du
Paléolithique moyen. À partir de - 50000 et jusqu'à - 20000 av. J.-C., l'Acheuléen cède la
place à l'Atérien.
L'Atérien (- 50 000 à – 7 500 ) 
Correspondant globalement au Paléolithique moyen et supérieur, l'Atérien a été défini à partir de
vestiges mis au jour dans le site éponyme de Bir el-Ater, dans la wilaya de Tébessa. Il dure d'environ
– 50000 ans jusqu'à la révolution néolithique vers 7500 av. J.-C. Durant cette période, vers 20000 av.
J.-C., de fortes pluies tombent au Sahara et au Nord de l'Algérie, créant ainsi un climat très humide, et favorisant le développement des populations d'éléphants, de girafes, de rhinocéros et autres, que
les Atériens chassent en grands nombres.

Les fouilles archéologiques ont mis en évidence des armes probablement de chasse, très raffinées, faites de pierre, de bois et même de cordage, ce qui donne à penser qu'une civilisation très active habitait le site de Bir el-Ater. Les premières industries de fabrications de pointes de lances au Maghreb sont introduites par les Atériens et sont appelées Oraniennes (également Ibéromaurusienne). Ces industries semblent être apparues vers 15000 ans av. J.-C. aux alentours d'Oran, dans l'Ouest algérien, avant de se propager sur toute la côte maghrébine durant les 5 millénaires qui suivent.
L'Atérien disparaît vers 7500 av. J.-C., lors de la révolution néolithique. L'Homme de Néandertal a longtemps été considéré comme l'auteur de l'Atérien mais cette espèce est désormais perçue comme exclusivement eurasiatique. Il est probable que des Homo sapiens archaïques aient produit les outils atériens.
Avec la révolution néolithique apparaissent des sociétés sédentaires qui produisent leurs
nourritures grâce à l'agriculture et à la domestication. En Algérie, cette révolution
débouche sur la civilisation capsienne. 

ASUIVRE... (Protohistoire (- 7500 à - 2000 ans) La civilisation capsienne: (- 7500 à –2000) )