APS - ALGÉRIE

dimanche 9 juillet 2017

Rihet Ezzmen ! Parfums d’avant !



Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Vous êtes en colère ? La moutarde vous monte au
nez ? Désormais, vous devrez prouver que la…
… moutarde n’est pas de Dijon !
Ah ! Ces goûts d’antan ! Vous vous souvenez du chocolat au riz soufflé ? L’emballage était bleu électrique. Je ne me rappelle plus de la marque, mais cet arrière-goût savon que recelait ce chocolat, mon Dieu, j’en tremble encore des papilles. Et la moutarde en pot de verre qui, non seulement, elle vous arrachait des larmes, vous carbonisait les narines, mais faisait aussi sonner les portiques de sécurité si vous en aviez mangé juste avant de passer dessous. Et le gros cube de fromage cheddar ? Ne me dites pas que vous n’avez pas en mémoire ce gros cube - en fait un rectangle affreux de rébus de fromage - exposé au rayon «laiterie» des Galeries Algériennes. Le must ce fromage-là, parce qu’il faisait double emploi : fromage, bien entendu. Mais aussi «Saboun El Kaleb», une sorte de savon de Marseille, car il moussait, le bougre ! Certaines ménagères, des novices sûrement, tentaient de le râper pour accompagner les pâtes, avant que des belles-mamans ou des mamans ne leur expliquent que si elles continuaient ainsi à s’échiner dessus, c’est la rapière, pourtant en fer, qui allait tomber en miettes ! Et je pourrais ainsi égrener sans fin les réminiscences de ces goûts d’une autre époque. D’une autre époque vintage, certes, mais qui risquent de redevenir d’actualité aujourd’hui. J’ai dit «risquent» ? J’ai écrit «risquent» ? Quel vilain canard que je suis ! Un dénigreur du MIB, le Made In Bladi ! Allons ! Allons ! Tout comme la Kasma de Ouled El Djedj qui, dans un communiqué virulent, rédigé au vitriol, vient de condamner les importations impérialistes de chocolat Milka et de ketchup Amora, j’en appelle à mon tour, ici même, à ne fumer que du thé algérien pour espérer rester éveillé à ce cauchemar fabriqué localement et qui continue, continue, continue…
H. L. IN LSA