L’Actualité en temps réel

jeudi 29 juin 2017

Inconnu au fichier !


Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Gigantesque cyber-attaque à l’échelle planétaire. Je me
disais bien que quelque chose clochait ce matin. Ma
connexion est…
… ultrarapide !
«Le retour des membres de Daesh dans leur pays d’origine serait une vraie catastrophe.» C’est la conclusion à laquelle est arrivé un rapport des services de sécurité russes, document judicieusement ébruité ces dernières heures. Il faut toujours prendre au sérieux les rapports russes. Il faut toujours prendre au sérieux les services russes. Et par-dessus tout, il faut toujours prendre au sérieux Poutine. Beaucoup moins Trump, c’est évident ! Et donc, si nous prenons comme il se doit au sérieux le rapport russe, il est clair que le dossier du retour de nos «p’tits Daeshistes» doit être appréhendé… disons… autrement. D’abord, rien ne dit que ce dossier ne puisse pas se perdre ! Ben oui ! Un dossier, ça peut aussi s’égarer. Je lis tous les jours des petites annonces dans les journaux «perdu cachet rond, prière…». Et pourquoi donc n’aurait-on pas le droit en Algérie de perdre le dossier des p’tits soldats d’Al-Baghdadi, je vous le demande ? D’ailleurs, et avant même d’envisager la perte «accidentelle-oh-zut» de ce dossier, y a matière à trouver d’autres solutions intermédiaires. Lorsqu’on veut nous fourguer un «retournant au pays», qui peut prouver qu’il est bien de chez nous, ce loustic ? Des papiers d’identité ? Les papiers d’identité se perdent eux aussi. Même plus que les dossiers ! La filiation ? M’enfin ! Vous êtes sérieux ? Nous qui sommes capables de falsifier un fichier électoral de plusieurs millions d’électrices et d’électeurs, qui pouvons, en un laps de temps très court, faire voter des milliers de macchabées serions incapables d’effacer la trace administrative et d’état civil de ses «retournants» ? Rien de plus facile ! Avec le cigare, comme dirait le président de mon APC chérie ! Les parents ? Quoi, les parents ? Ah ! Les parents pourraient exiger la réadmission de leurs enfants djihadistes au pays ? On voit que vous ne connaissez pas bien les parents DZ. Ici, et rien qu’ici, un parent convaincu, un parent à qui on explique, on explique bien, on explique longtemps, on explique en long, en large et surtout en travers de sa gorge, un parent à qui on consacre tout le temps qu’il faut, eh bien, ce parent en vaut deux ! Tellement d’ailleurs qu’il serait prêt à jurer sur la tête que vous voudrez bien lui glisser sous la main qu’il n’a jamais entendu parler de ce fils ou de cette fille qui se réclame de lui pour revenir de Syrie ou d’Irak et s’incruster chez lui en Algérie. Et même qu’après ce reniement Direct-Nichen, c’est le parent lui-même qui vous invitera à fumer du thé avec lui pour rester éveillé à son cauchemar qui continue.
H. L. IN LSA