lundi 4 avril 2016

Scandale mondial d’évasion fiscale : Abdeslam Bouchouareb cité !


Abdeslam Bouchouareb est député et ministre de l’Industrie et des Mines en Algérie. Ancien dirigeant d’entreprise, il entre en politique en 1994. Il devient ministre de l’Industrie en 1996, ministre de l’Emploi en 2000 et vice-président de l’Assemblée nationale en 2012. En 2014, l’année où il est nommé ministre de l’Industrie et des Mines, il travaille comme directeur de la communication du président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Dans les données de Mossack Fonseca Société offshore qui servirait pour des activités commerciales en Turquie, au Royaume-Uni et en Algérie
Depuis juillet 2015, Abdeslam Bouchouareb est l’unique propriétaire de la société panaméenne Royal Arrival Corp., créée en avril 2015. Par le biais de celle-ci, il a été titulaire d’un compte dans une banque suisse, NBAD Private Bank (Suisse) SA. Il a dirigé Royal Arrival Corp. via une société luxembourgeoise baptisée Compagnie d’Etude et de Conseil (CEC). Dans des e-mails adressés à Mossack Fonseca, CEC a déclaré que les activités de Royal Arrival Corp. couvraient la représentation et la négociation commerciales, les contrats commerciaux, les travaux publics et le transport ferroviaire et maritime, en Turquie, au Royaume-Uni et en Algérie. Lorsque Mossack Fonseca a sollicité des renseignements sur Abdeslam Bouchouareb, le formulaire présenté par CEC l’identifiait comme « ministre de l’Industrie et des Mines ».

Réponse

Contacté l’établissement financier luxembourgeois qui a créé la société pour Abdeslam Bouchouareb a confirmé qu’il en était propriétaire, en soulignant qu’elle avait été « constituée en toute transparence ». Selon cet établissement, elle a été créée pour détenir et gérer des biens hérités. En raison des fonctions ministérielles d’Abdeslam Bouchouareb, poursuit-il, « nous avons décidé, avec son accord, de différer toute utilisation de la société, et l’ouverture du compte bancaire chez NBAD Genève n’a jamais été finalisée […]. M. Bouchouareb nous a demandé de geler cette société pendant la durée de ses mandats publics ».
 Affaire à suivre...
source : lemonde.fr